Primo-accession : un coup de pouce aux jeunes ménages

Nombreux sont les Rétais aux revenus modestes qui décident de quitter l’île pour se loger sur le continent. S’il est difficile de trouver une location à prix modéré, il est quasi impossible de se porter acquéreur d’un bien immobilier sur l’île de Ré. Voici la réponse apportée par les collectivités territoriales sur le sujet : une opération lancée à La Flotte en direction des primo-accédants à la propriété.Les prix pratiqués ne permettaient à aucun de pouvoir acquérir une propriété sur l’île de Ré. Certains étaient même prêts à quitter l’île pour construire sur le continent. Le projet de lotissement Le Clos Bel-Air en ­primo-accession a littéralement changé la donne. Parmi la soixantaine de couples sélectionnés, candidats à la primo-accession dans le futur lotissement Le Clos de Bel-Air, sur la commune de La Flotte, vingt-trois jeunes ménages vont devenir propriétaires grâce à ce dispositif.

Le 17 novembre a lieu la réunion d’information. Sont présents : la mairie, les banques, des architectes et un représentant du CIL (organisme gestionnaire du 1% logement). L’objectif de la réunion est en fait la répartition des lots du terrain retenu pour l’opération et la présentation du projet. Au choix : des T4 et des T5 d’une superficie allant de plus de 90 m2 à 220 m2.

Le changement de la législation sur le prêt à taux zéro et le pass foncier bouscule tout. Il faut, dès lors, aller très vite. Chacun doit boucler son dossier dans les deux semaines qui suivent. Si certains savent constituer des dossiers de prêt pour les banques et rechercher des constructeurs et des architectes, d’autres piétinent un peu. Mais parmi tous les problèmes qu’ils ont pu rencontrer au cours de leurs démarches, ils ont toujours bénéficié du soutien sans faille de la mairie de La Flotte, comme des partenaires impliqués dans cette opération.

S’ils ont la maîtrise d’ouvrage de leur maison, celle-ci devra être conforme aux grandes lignes définies par la municipalité pour ce quartier. D’une part, toiture, tuiles, fenêtres, façade, couleurs des volets… devront être dans l’esprit des maisons de l’île de Ré. D’autre part, tous les primo-accédants de l’île de Ré ont pour obligation de construire au minimum sur la moitié de leur terrain. Enfin, toutes les maisons devront avoir un étage.

Source : Le Phare de Ré du 05 janvier 2011 – article rédigé par Florence Guilhem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *