Campagne « Revisitons les prix » d’ORPI : l’heure du bilan

Début janvier, ORPI, premier réseau immobilier en France, lançait une opération « baisse des prix ». Retour sur les premiers résultats de cette campagne inédite.

Un marché tendu

Des taux d’intérêt historiquement bas, des besoins en logements existants, une demande qui s’exprime … Et pourtant, un marché qui avait tendance à s’enliser. C’est face à ce contexte de prudence et d’attentisme, que le leader français de l’immobilier a décidé, en début d’année, de lancer sa campagne « revisitons les prix » avec pour principal objectif de fluidifier le marché.

Une opération nécessaire

Il suffisait d’un petit effort pour faire coïncider l’offre et la demande. Tout le monde s’accordait à dire que la seule solution pour sortir de l’impasse était de baisser les prix. Le réseau ORPI est monté au créneau.

Sur le terrain, la campagne « revisitons les prix » a consisté à rencontrer les vendeurs pour les sensibiliser au contexte. Concrètement, une étude comparative de marché a été réalisée pour chaque vendeur avec un diagnostic personnalisé pour mettre le prix du bien en conformité avec la demande et les exigences du marché. On a noté des baisses jusqu’à 15%.

Des résultats significatifs

L’opération « baisse des prix » a trouvé un écho favorable auprès des vendeurs, conscients de la nécessité de pratiquer le juste prix du marché. Sur les régions testées l’an dernier, on a pu observer une baisse des prix de 3% et une réduction des délais de vente de 17%, qui a généré une augmentation des transactions de 20%.

Quand on sait que 8 vendeurs sur 10 deviennent ensuite acheteurs, il était nécessaire de baisser les prix pour redonner du pouvoir d’achat aux vendeurs ! Avec une précision importante : baisse des prix n’est pas synonyme de moins-value puisqu’on reste au-dessus des prix de 2009 …

Rendez-vous dans votre agence immobilière de l’île de Ré pour en savoir plus sur les baisses de prix pratiquées sur l’île !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *